La mangrove est mon principal terrain de jeu.

C’est un écosystème de marais maritime incluant des végétaux spécifiques, ne se développant que dans la zone de balancements des marées des régions tropicales. Ce milieu particulier procure des ressources importantes (forestières et halieutiques) pour les populations vivant à proximité. Les mangroves comptent parmi les écosystèmes les plus productifs en biomasse de notre planète, elles sont indispensables !

Les espèces types et caractéristiques de la mangrove sont les palétuviers, facilement reconnaissables avec leurs pneumatophores et leurs racines échasses. Ces plantes ont eu une évolution remarquable pour être capables de vivre dans un milieu a priori hostile qui allie : salinité élevée – racines immergées – faible oxygénation du sol (vase) – eaux chaudes – sol instable.

La mangrove se développe sur le littoral dans des zones calmes et peu profondes. Elle occupe les trois-quarts des côtes et deltas des régions tropicales et assure une excellente protection contre l’érosion des rivages.

Outre les nombreux oiseaux, mollusques, crabes et crustacés présents dans ce milieu, la mangrove abrite une véritable nurserie à poissons. Elle est indispensable au développement et à l’équilibre de la faune marine.
De nombreuses espèces viennent déposer leur progéniture dans ces eaux saumâtres. Bien sur, lorsqu’il y’a de la vie, les prédateurs ne sont jamais très loin ! Ces derniers adorent roder autour des autour des racines des palétuviers, qui, en plus de dissimuler une grande quantité de nourriture, fournissent un camouflage naturel quasi parfait. Nous y trouverons les fameux tarpons (silver king), snooks (brochet), carrangues, barracudas, ou encore pagres (snapper) et bone fish qui sont tous de formidables poissons de sport.

En Guadeloupe, la mangrove est protégée et surveillée par le parc national. Certaines zones sont réservées et l’homme ne doit pas s’y introduire. Dans un soucis de respect de cette magnifique nature et de cet espace fragile, nous relâcherons les poissons capturés.

Du point de vue d’un pêcheur, outre la présence de toutes ces espèces de prédateurs, la mangrove se révèle être une zone très ludique et technique à pêcher compte tenu de l’omniprésence des branches et racines. Nous pourrons l’attaquer depuis le lagon en mode « bordure » ou bien pénétrer dans ses véritables labyrinthes naturels, en toute discrétion grâce à mon bateau à fond plat (skiff). Ici, la technique du lancer ramener aux leurres et la pêche à la mouche seront privilégiées.